Barbatrucs – 4 mai 2015 – Les camps

Dans un tout petit mois, l’été sera enfin installé et avec lui arrivera la saison des camps. Ne connaissant pas beaucoup les camps ni leur fonctionnement, nous avons communiqué avec l’Association des camps du Québec, qui nous a expliqué qu’il existe quatre types de camps : les camps de jour, les camps de jour certifiés, les camps de vacances et les camps de vacances certifiés.

Comme leurs noms l’indiquent, les camps de jour se déroulent durant la journée, ils durent généralement une semaine et les enfants rentrent à la maison tous les soirs. Quant à eux, les camps de vacances offrent des séjours variant habituellement d’une semaine à un mois, durant lesquels les enfants vivent sur le site.

Beaucoup des camps de jours sont régis par les municipalités et ne sont pas nécessairement certifiés, bien qu’un cadre de référence soit mis à leur disposition. Les camps certifiés sont ceux qui ont reçu une accréditation de l’Association des camps du Québec après avoir fait l’objet de vérifications et avoir mis en place certaines procédures standardisées.

L’Association des camps du Québec et ce que sa certification garantit :

  • L’Association des camps du Québec regroupe environ 110 camps de jour et 90 camps de vacances qui satisfont tous aux normes de certification.
  • Dans les camps certifiés, la formation obligatoire exige qu’au moins une personne sur 25 soit reconnue à titre de secouriste.
  • Dans tous les camps de l’ACQ, chaque participant doit remplir une fiche santé normalisée qui contient une section précise sur les allergies et l’asthme ainsi que sur l’administration de médicaments.
  • Les camps certifiés doivent avoir une politique de transmission de l’information.

Peu importe que votre enfant fréquente un camp de jour ou de vacance, certifié ou pas, voici quelques trucs et astuces :

  • Le port de l’épinéphrine sur l’enfant est recommandé, mais un dispositif additionnel pourrait être gardé dans un lieu sûr et accessible aux personnes responsables. N’oubliez pas : l’épinéphrine doit être conservée entre 15 et 30oC.
  • Il peut être une bonne idée de remplir et de fournir un protocole d’intervention pour votre petit allergique.
  • Rendre votre enfant facilement identifiable pourrait être très utile. Vous pouvez le faire au moyen de bracelets, de t-shirts, de tatous, etc.

Finalement, au Québec, il n’existe pas de camps d’été ou de camps de vacances dédiés précisément aux enfants souffrant d’allergies. Toutefois, un outil en ligne peut vous permettre de trouver un camp certifié selon les intérêts de votre enfant et votre situation géographique. Vous pourrez ensuite appeler le camp pour connaître sa politique en matière d’allergies : la plupart des camps pourront vous fournir beaucoup de réponses au téléphone et vous indiquer s’ils sont familiers avec la gestion des allergies.

Bon camp !