Barbatrucs – 23 mars 2015 – Le stress

Sans surprise, le thème du stress a rejoint plusieurs personnes lors de la dernière rencontre Sans Soucis. Cependant, contrairement aux autres sujets précédemment abordés, il est plus difficile d’en dégager des Barbatrucs concrets; les situations de chacun sont tellement variables à cause du nombre d’allergies, de la façon de les percevoir, de notre milieu, de notre tolérance individuelle au stress, etc., qu’il est presque impossible de faire ressortir des trucs qui seraient applicables à tous. Cette petite liste est donc plutôt une piste de réflexion et un aperçu de quelques tendances que des astuces à proprement dit.

  • Plus le diagnostic est récent dans votre vie, plus votre niveau de stress risque d’être élevé. Ne vous découragez pas ! Comme quelqu’un se l’est fait dire par son allergologue : « au fil de vos expériences, vos épaules vont devenir plus solides »
  • Un des défis est de trouver sa propre zone de confort dans la manière dont nous gérons les allergies. Pour y arriver, certains ressentent le besoin de s’informer à fond sur le sujet. Au début, il est plus difficile de faire un tri dans cette manne d’information. Il faut apprendre à se faire confiance et à écouter notre instinct.
  • Il est essentiel de savoir prendre du recul : les allergies sont envahissantes, car elles sont présentes à chaque repas, à chaque collation, tous les jours, partout… Il faut apprendre à relativiser le danger, sans pour autant tenir pour acquis qu’il n’y en a pas.
  • Examiner la situation rationnellement plutôt qu’émotionnellement peut être d’un grand secours. Posez-vous la question lorsque vous sentez la panique vous envahir : quelles sont les chances réelles qu’un incident se produise dans la situation donnée ? Est-ce que les risques sont comparables à ceux que je prendrais en laissant mon enfant traverser la rue tout seul en sachant que je lui ai appris toutes les consignes de sécurité, qu’il est assez grand et que j’ai confiance en lui ?
  • Dès que vous sentez que la situation vous échappe, qu’elle devient envahissante ou qu’elle vous atteint de manière anormale : consultez ! Aller chercher de l’aide n’est pas un signe de faiblesse, au contraire. Cette démarche prouve que le bien-être de vos enfants est important pour vous et il est primordial de prendre soin de vous en tant que parent pour pouvoir préserver le bien-être de vos rejetons.

Finalement, lorsque vous avez la chance de partager votre vie avec un compagnon ou une compagne, cette personne demeure votre complice au quotidien et c’est pourquoi nous croyons qu’il est nécessaire que vous puissiez compter l’un sur l’autre dans ce défi. Le dialogue reste un des meilleurs moyens d’éviter les conflits et, donc, des sources de stress supplémentaires.